Bonne année !

En janvier, c’est l’époque des vœux et il est coutume de dire « bonne année » à toutes les personnes que nous connaissons de près ou de loin, de la boulangère à son voisin de palier, sans oublier son patron bien entendu. 

Selon le contexte, l’année sera bonne (sobre), belle (plus chic), excellente (ambitieux), heureuse (plus personnel) et toujours pleine de joie, de paix, d’amour, d’amitié, de succès, et de sérénité.

Chose que je ne m’explique pas complètement, la plupart des gens ajoutent « et une bonne santé surtout », généralement suivi de « parce que la santé, c’est quand même le plus important ».

Bref, si les Français sont parfois connus pour être parmi les plus grands consommateurs d’antidépresseurs au monde, en janvier, ils misent sur l’optimisme. Et c’est tant mieux !

Et dans votre pays, quelles sont les coutumes du nouvel an ?

Pistes pédagogiques : écrire des vœux au subjonctif

En cours de FLE, je trouve que la formulation des vœux annuels est une bonne occasion de travailler le subjonctif présent. Voici quelques idées à partir d’un niveau A2-B1.

Comme entrée en matière, on peut demander aux apprenants quelles sont leurs habitudes pour le nouvel an : envoi de vœux à leurs amis/famille, par sms, mails, vidéos, cartes virtuelles ou papiers…?

On peut ensuite écouter la chanson de Sinsemilia « Tout le bonheur du monde » (Regarder le clip sur You tube)

1e écoute de la chanson (sans les images ni les paroles) : les apprenants notent les mots clés qu’ils comprennent (bonheur, chemin, aujourd’hui, demain, amour, soleil, vie, etc.). A partir de ces mots et selon le niveau des apprenants, on peut faire des hypothèses sur le message de la chanson : quels sentiments inspire-t-elle, chanson optimiste/pessimiste, etc. ? L’essentiel étant toujours que les apprenants s’expriment en justifiant leurs points de vue.

2e écoute de la chanson (sans les images mais avec les paroles) : les apprenants doivent retrouver les verbes du refrain qui manquent dans le texte (tende, évite, mène, éclaircisse, brille). Selon le niveau, on peut leur donner ou non les verbes à l’infinitif.

Télécharger le fichier PDF avec les paroles

On peut ensuite effectuer un petit rappel/topo sur le subjonctif présent : usages, formation… On pourra grâce à la chanson de Sinsemilia faire remarquer la différence avec « j’espère que + indicatif » (« j’espère juste que vous prendrez le temps »).

Enfin, on peut mettre tout cela en pratique en leur proposant d’écrire des vœux pour la nouvelle année : Je te/vous souhaite une bonne année 2017, que….

Autres ressources exploitables en cours de Fle :

  • « Vœux : ce que les politiques vous souhaitent pour 2017 » sur le site leparisien.fr
  • « Rédiger une belle carte de vœux » sur lemagdesfemmes.com
  • « Nouvel an 2017 : 10 citations pour réussir (à coup sûr) vos cartes de vœux et sms de bonne année » sur lci.fr
  • « En images : Les people vous souhaitent une bonne année 2017 et c’est plutôt fun » sur le site 20minutes.fr

Et vous, parlez-vous des vœux du nouvel an en cours de Fle ? Quelles ressources utilisez-vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s